Il existe un SEL en Haute Gironde. Un Sel, qu’es aquò ? C’est un Système d’Echanges Locaux, un système d’échange de produits ou de services au sein d’un groupe associatif. Celui de Haute Gironde (il en existe 600 en France) a vu le jour en 2014.

« Nous possédons tous des richesses confie Alain Paul, l’ancien secrétaire-fondateur. Ne serait ce que notre temps et chacun a des besoins ». Le SEL permet à chacun d’échanger des compétences des savoir-faire et des produits avec les autres membres, sans recours à l’argent. Aussi, chaque SEL créée sa propre monnaie, en Haute Gironde, c’est la « pousse », une pousse représente une minute en temps. Une heure équivaut à 60 pousses. Ce système est convivial, créée du lien, s’inscrit dans une démarche durable, non consumériste.

Chaque membre fait connaitre ce qu’il peut offrir et ce dont il a besoin. L’ensemble des offres et des demandes des membres forme le catalogue du SEL. Une heure de jardinage par exemple, contre une heure d’assistance informatique, ou contre un bien matériel. Les membres se mettent d ‘accord de gré à gré.

Ce système, en période de crise, présente de nombreux avantages, notamment par son esprit solidaire. « Mais il n’y a rien de caritatif, ajoute Alain Paul. Chacun apporte sa pierre, c’est du donnant donnant »

Chaque mois, le SEL organise sa BLE, la Bourse Locale d’Echange. Un moment de pure convivialité entre les membres après un déjeuner où chacun apporte de quoi grignoter. Chaque membre vient avec ce qu’il veut échanger, dans un excellent esprit.

Faites un saut sur leur site du SEL Haute Gironde. Le « plus » qui m’a séduit ; leur esprit d’entraide.

Facebook « SEL Haute Gironde »